Legende succincte de la liste des especes rustiques




Yüklə 4.46 Mb.
səhifə1/29
tarix26.04.2016
ölçüsü4.46 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29
LEGENDE SUCCINCTE DE LA LISTE DES ESPECES RUSTIQUES

par ordre alphabétique jusqu'à Opuntia
Colonne "Rj", comme "rustique au jardin":
Il s'agit de la synthèse provisoire des indications des colonnes suivantes.

On peut se contenter de ne consulter que cette colonne.


L'indication "x" signifie que le taxon est ou est probablement rustique au jardin sans protection.

L'indication "xs" signifie que le taxon est ou est probablement rustique au jardin à l'abri de la pluie hivernale.

L'indication "xl" signifie que le taxon est ou est probablement en limite de rusticité (risque de dégâts lors des hivers les plus rudes) au jardin sans protection.

L'indication "xsl" signifie que le taxon est ou est probablement en limite de rusticité au jardin à l'abri de la pluie hivernale.

L'absence d'indication signifie que le taxon n'est pas ou probablement pas rustique au jardin, même au sec.


Colonne "nom":

Quand il y a incertitude sur le nom valide: la dénomination trouvée dans la bibliographie a été conservée, faute de pouvoir vérifier le nom valide.


cultivars: les noms de cultivars sont ainsi désignés: 'Nom'. Il peut s'agir d'un ancien nom botanique invalidé désignant un souche morphologiquement différente qu'il est utile de distinguer en culture, même si une différenciation botanique n'est pas justifiée.
les précisions en lettres droites suivant certains noms distinguent, chez le fournisseur, la souche de la plante (les noms indiquent l'origine géographique naturelle)
Il n'est pas toujours aisé de préciser si te taxon infraspécifique doit être considéré comme une sous-espèce, une variété, une forme, voire un cultivar. Aussi, cela n'est pas toujours précisé.
A un même nom valide correspondent parfois plusieurs dénominations, qui ont été conservées, car la nomenclature (notamment du New Cactus Lexicon) regroupe parfois sous un même nom, sans distinction de sous-espèce ou de variété, des souches qu'il est utile de distinguer comme s'il s'agissait d'un cultivar.
La nomenclature va être bientôt précisée, pour les agavacées avec les livres de Pilbeam et Starr, pour les Opuntia, avec le livre de Green et Fergusson**. Après la parution du livre de Joël Lodé, qui remanie les genres de cactus à la lumière des analyses génétiques, le reste des cactus pourra aussi être en partie renommé et peut être certains Opuntia.

Colonne "θ° limite":
Température en °C supportée, la plus basse trouvée dans la littérature, avec toutes les réserves sur le caractère indicatif de ces seuils, car la résistance au froid dépend de bien d'autres facteurs: humidité du sol et de l'air, rapidité du refroidissement et du dégel, durée du gel, vent, âge de la plante, aoûtement des parties jeunes (si l'on peut employer ce terme pour des succulentes), fertilisation éventuelle (l'excès d'azote est défavorable), origine géographique de la plante prélevée dans la nature lors de l'importation de l'espèce (celles d'altitude ou de latitudes élevées sont généralement plus résistantes), variabilité individuelle.
La mention "s" juste après une température indique que la plante est censée résister à la température ou dans la région indiquée, au sec en hiver, donc à l'abri des pluies hivernales. Dans les autres cas, les conditions d'humidité ne sont pas précisées.
La mention "p-X" indique une température qui ne concerne qu'une partie des sous-taxons.
Les signes < et > s'ppliquent aux valeurs relatives des températures. Par exemple, ">-10" signifie que la température limite est plus élevée que -10°, soit -9° ou -8°.... et non pas une température plus froide, sinon, il serait indiqué "<-10".

Colonne "Observations personnelles":
Il s'agit des seuils observés moi-même à Foix, en plein air et à la pluie, mais en bonnes conditions par ailleurs: sol bien drainé, en plein soleil, sur un terrain en pente sud, à flanc de montagne et dans les conditions subies sur mon terrain, durant la période d'observation (à partir de 1994, selon les plantes, jusqu'en 2012, les deux hivers suivants n'ayant eu que de faibles gelées), valables pour les souches cultivées (la diférence peut-être notable avec d'autres souches de la même espèce). Le minimum absolu de cette période a été de -13°5, au cours d'une vague de froid neigeuse de deux semaines (février 2012). Hormis l'absence d'une vague de froid trentenaire comme en 1956 ou 1985, la période d'observation a donc été assez représentative des conditions locales. Je m'attends à environ 4° de moins un jour ou l'autre, peut-être bientôt, puique la dernière fois, c'était il y a 30 ans!

Les plantes peuvent subir quelques dégâts à la température indiquée, parfois avant, si les conditions sont défavorables (hiver très humide) et peuvent généralement subsister quelques degrés au delà de la température indiquée (généralement 2 à 5°), mais au prix de gros dégâts. Enfin, ces seuils sont à prendre avec précaution, car il n'est pas toujours sûr que le froid soit la cause de la mort.


Il peut y avoir de grosses contradictions avec les rusticités indiquées dans les autres colonnes. Lorsque la rusticité constatée est bien inférieure, cela peut être dû au fait que le taxon supporte mal l'humidité hivernale. Dans le cas inverse, la rusticité peut avoir été sous-estimée dans la bibliographie, si les plantes n'ont pas été testées à un froid suffisant. Dans tous les cas, il peut y avoir des problèmes taxonomiques qui font que l'on compare en fait des espèces différentes. Et lorsqu'il s'agit du même taxon, la rusticité peut varier selon la provenance, surtout lorsque l'aire de répartition est très étendue en latitude ou en altitude. Il y a aussi manifestement des variations individuelles.

Colonne "Rusticité locale"
Indique si la plante testée au jardin est adaptée à la zone USDA 8b où il se trouve, L'indication"8" est alors portée, avec les précisions éventuelles déjà utilisées dans les autres colonnes: "s" ou "l". Beaucoup le seraient certainement en restant au sec l'hiver, mais seules celles qui ont été expérimentées sont indiquées. Si la plante est manifestement plus rustique, il est indiqué "<8" et ">8", dans le cas contraire. Dans certains, cas, l'expérience de certaines en zone méditerranéenne proche permet de préciser qu'elles sont rustiques en zone 9 ou 10.

Colonne "Origine Zone USDA":
Zones USDA correspondant approximativement à l'aire de répartition naturelle. Lorsque les plantes sont localisées à une altitude qui n'est pas prise en compte dans une carte peu précise des zones USDA, la rusticité peut-être sous estimée.
Colonne "Origine Humidité":

Permet d'affiner la classification climatique en zones USDA, qui n'en tiennent pas compte.

- es: = extrêmement sec (équivaut au désert du Sonora ou de Mojave)

- ts: = très sec (équivaut aux déserts du Grand Bassin ou du Chihuhua)

- s: = sec (équivaut au plateau du Colorado ou à l'Arizona moyenne ou aux deux Sierra Madre)

- m: = moyen (équivaut au Middle West des USA)

- h: = humide (équivaut à l'est des USA, au sud-est du Mexique ou aux hautes montagnes sud-africaines)

- méd.: = régime méditerranéen (été sec et hiver plutôt humide), que l'on trouve en Californie, au nord du Chili, dans la région du Cap (Afrique du Sud), dans le sud-ouest australien, au Maroc, au Portugal et...autour de la Méditerranée.

Lorsque des nombres sont indiqués, il s'agit de la fourchette de pluviométrie annuelle en mm.

Colonne "Origine Altitude":

Deux nombres indiquent les limites inférieure et supérieure de la répartition du taxon.

Un seul nombre indique la limite supérieure (l'inférieure étant le niveau de la mer).

Un seul précédé du signe "=" indique que le taxon se trouve uniquement à peu près à ce niveau.

Faute de mieux, j'indique parfois bas (ou b), haut (ou h) ou très haut (ou th).

Colonne "Origine - Zone géographique":

"o", comme "ouest", désigne les plantes provenant exclusivement de la zone côtière pacifique très sèche et douce qui va du centre du Mexique au sud de la Californie, englobant les déserts de Mojave et Sonora, et la côte, de Santa Barbara (Californie) jusqu'au sud de l'état du Sinaloa (Mexique), y compris la Basse Californie (Mexique).

"s", comme "sud", désigne les plantes provenant exclusivement de la partie du Mexique au sud du tropique, plus la zone basse du nord-est (en gros l'état de Tamaulipas) et le sud de la Floride (USA) (rien de rustique au sud du Mexique).

"n", comme "nord", désigne les plantes provenant de toute la partie de l'Amérique du Nord située au nord des deux zones précédentes, même celles qu'on trouve aussi ailleurs.

"as", comme "Amérique du Sud, désigne... l'Amérique du Sud.

"af", comme "Afrique", désigne... l'Afrique (en principe du Sud, éventuellement le Maghreb).

"eur", comme "Eurasie" désigne... l'Eurasie.

"cult", comme "cultivée", désigne les plantes uniquement connue en culture. Parfois, la zone de culture traditionnelle est indiquée.



Colonnes "Culture - Zone USDA":
Zones USDA où la culture est possible, d'après la littérature.

Pour la définition et une analyse critique simple des ces zones, je renvoie à Wikipédia.


Lorsque le chiffre est précédé d'un "p", comme "en partie", certaines variétés ou souche du taxon, sont concernées,

Lorsque le chiffre est suivi d'un "m", il s'agit d'une zone moyennement humide.

Lorsque le chiffre est suivi d'un "h", il s'agit d'une zone franchement humide.

Lorsque le chiffre est suivi d'un "s", la plante est rustique au sec, donc à l'abri de la pluie en hiver.

Lorsque le chiffre n'est pas suivi d'un "s", on n'est pas certain qu'elle soit soit rustique sans abri, les indications n'étant pas toujours suffisamment précises (elle l'est souvent).

Lorsque le chiffre est suivi d'un "l", comme "en limite", la plante est en limite de répartition ou de culture et peut donc souffrir certaines années.

Il peut y avoir plusieurs indications qui se complètent ou, parfois, se contredisent (et pour lesquelles je ne peux trancher).

Colonne "Culture - Autres zones":
Sont indiquées les zones où l'espèce est rustique sans abri. Elles regroupent les lieux pour lesquels j'ai trouvé des indications et ne recouvrent donc pas tous les territoires. Ce sont les indications les plus fiables, car elles intègrent tous les facteurs climatiques sur une longue période. Les zones indiquées ne sont toutefois pas homogènes dans le détail.

La mention "1" indique Lyon ou les vallées abritées d'Auvergne (=USDA 8 un peu abrité).

La mention "2" indique l'Angleterre et la Hollande (= USDA 8 très humide).

La mention "3" indique le sud-ouest de l'Allemagne (= USDA 7 humide).

La mention "4" indique l'Allemagne (sans précision = USDA 6 à 8 humide).

La mention "5" indique le nord de l'Allemagne et le Danemark ( =USDA 7 très humide).

La mention "6" indique l'Europe centrale (=USDA 6 humide).

La mention "7" indique le nord-est des USA ou le sud de la Scandinavie (= USDA 4 à 7 humide).

La mention "8" indique la moitié sud du Canada ( = USDA 2 à 3 humide) (toutefois, des pertes ont été signalées pour certaines espèces, parfois indigènes du sud du Canada, lors d'hivers exceptionnellement rudes dans la région d'Otawa).
Plus les numéros ci-dessus sont élevés, plus la combinaison froid/humidité est à priori défavorable et la plante qui y résiste devrait supporter les régions dont le numéro est inférieur (attention, c'est l'inverse pour les zones USDA).

Une espèce qui est indiquée "rustique" dans une zone peut aussi l'être dans une zone encore plus défavorable, mais je n'en ai pas trouvé de mention.



Les trois estimations de rusticité sont indépendantes et se complètent, certaines étant bien plus optimistes que d'autres: une espèce résistant à -28° et notée rustique en "autre zone" 1 doit l'être en zone 3; une résistant à -12° et rustique en zone 6, résiste en fait bien au delà de -12°.
Colonne "Culture - Equivallent USDA autres zones":
J'ai remplacé les n° des "autres zones" par l'équivallent approximatif en USDA, ce qui permet de comparer avec la colonne précédente. Les différences importantes peuvent être dues à d'autres paramètres climatiques très différents, à des souches d'origines différentes, voire à des erreurs taxonomiques, mais aussi, toutes les indications n'ont pas la prétention de correspondre au maximum de ce que la plante peut endurer.

Colonnes "Sensibilité" (à l'humidité, à la sécheresse ou à la brûlure solaire quand la plante est raidie par le gel):
+ : un peu ++ : moyennement +++ : beaucoup
sensible à l'HUMIDITE: pourrit facilement par endroits avec humidité persistante, surtout s'il fait froid. Nécessite d'être bien exposée au soleil jusqu'au pied et d'avoir un sol très drainé (anfractuosités de rochers ou sable presque pur dans les cas extrêmes).



R

j

NOM VALIDE

si connu, ou autre DENOMINATION, par défaut

TEMP.

limite

°C

Obs. perso.

°C

Rusti.

locale

en zone USDA

Origine

Culture

Sensibilité


Zone

USDA

Humi-

dité

Alt.

en m.

Zone

géog.

Zones USDA

Autres zones

Equiv. USDA

de

"autres

zones"

hum.

sec

brûl.




GENRE

ESPECE

.

.
















.

.




.










Acanthocalycium

maximilianum (inconnu)

<-10

.













as

.

.







X




xs

Acanthocereus

tetragonus

<-10? 0?

.




9à10

(aux USA)



s

10

n

.

.













xs

Acharagma

roseana

-23

>-10

>8

9

ts




n

.

.













xs

Adromischus

alstonii

< -10

>-10

>8

10à11

s à ts




af

.

.













xs

Adromischus

caryophyllaceus 'Blusii'

< -10

>-10

>8

10à11

ts




af

.

.













xs

Adromischus

cooperi

< -10

>-10

>8

9à10

m




af

.

.













xs

Adromischus

cristatus v. clavifolius

< -10

>-10

>8

10à11

s à ts




af

.

.













xs

Adromischus

cristatus v. zeiheri










10à11

m à h




af



















xs

Adromischus

filicaulis

< -10

>-10

>8

10à11

m à h




af

.

.













xs

Adromischus

halesowensis

< -10

>-10

>8

10à11

m à h




af

.

.
















Adromischus

montium-klingartii

< -10

>-10

>8

11

ts




af

.

.
















Adromischus

roanianus

< -10

>-10

>8

11

s




af

.

.













xs

Adromischus

schuldtianus

< -10

>-10

>8

10à11

ts




af

.

.













xs

Adromischus

subdistichus

<-10

.




10

méd?




af

.

.













xs

Agave

aktikes










9à11

ts




o



















x

Agave

albomarginata

-14

.




8à10?

s à ts




cult

.

.













x

Agave

albopilosa










9

s




n



















xs

Agave

americana ssp. protoamericana

-14

.




9à10

s

500

1400


n

.

.













xsl

Agave

americana ssp. protoamericana medio-picta pallida



















cult










+?







xs

Agave

americana ssp. oaxacensis

-10

.




10

m




s

.

.




+?







xs

Agave

americana v. albomarginata



















cult



















xl

Agave

americana v. americana

-14

(-15?)


-13

8l

9à10

s




n

7h?

2?

8h?










xsl

Agave

americana v. expansa (= X winteriana?)

-7

-11

9

9à11?

s




cult

.

.













xsl

Agave

americana v. marginata

-14

-13

8sl










cult

.

.













xsl

Agave

americana v. marginata pallida



















cult










+?







xsl

Agave

americana v. medio-picta f. alba

-14

-12

8sl










cult

.

.




+?







xl

Agave

americana v. medio-picta f. aurea




<-13

8l










cult










+?







xsl

Agave

americana v. medio-picta f. lutea




>-10

8sl










cult










+?







xsl

Agave

americana v. medio-picta f. striata alba



















cult










+?






  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azrefs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə