Nom commun : Arbre à soie, Arbre à la soie, Arbre de soie, Acacia de Constantinople, Soie rose, nommé par les anglophones 'Silk tree' Nom latin




Yüklə 12 Kb.
tarix25.04.2016
ölçüsü12 Kb.
Nom commun : Arbre à soie, Arbre à la soie, Arbre de soie, Acacia de Constantinople, Soie rose, nommé par les anglophones 'Silk tree'
Nom latin : Albizia julibrissin  Durazz., synonymes Albizia nemu  (Willd.) Benth., Albizia isembergiana  Benth., Acacia nemu  Willdenow.
famille : mimosaceae, leguminosae
catégorie : arbre à l'aspect plumeux aux ramifications étalés. Écorce lisse, d'un brun clair.
port : étalé, dense, cime applatie.
feuillage : caduc, vert clair, se repliant la nuit. Grandes feuilles (20 à 30 cm de long) alternes, composées, bipennées, formées de 8 à 14 paires de pennules comprenant chacune de 40 à 60 foliolules (0,5 à 1cm) falciformes, oblongues, ciliées à nervure pubescente et une glande basale.
floraison : longue floraison en été (mi-juin à septembre suivant le climat), parfumée, nectarifère. Réunies en racèmes terminaux, sur de court pédoncule, petits capitules (2 à 3 cm) hermaphrodites, semi-sphériques à très nombreuses étamines soyeuses et court périanthe, calice à 5 lobes effilés.
couleur : étroites gousses (10 à 15 cm) allongées et aplaties engainant une dizaine de graines allongées et plates, mâturent en septembre les gousses ouvertes persistent sur l'arbre durant l'hiver.
couleur : blanc crème à rose pour les anthères et rose pour les étamines. Photos si contre Albizia julibrissin 'rosea
croissance : rapide lorsqu'il est jeune, puis plus lente.
hauteur : 6 à 10 m voir plus sous climat approprié.
plantation : toute l'année en prenant soin de lui laisser suffisamment de place (étalement 5 à 6m).
multiplication : semis à chaud (20 à 25°) à l'automne ou au printemps après avoir fait tremper les graines dans de l'eau tiède durant 48 h, aussi par marcottage ou par greffe.
sol : bien drainé, sec en été.
emplacement : soleil, à l'abri des grands vents pour protéger la floraison, adapté ) la sécheresse.
zone : 8-9.
origine : Il serait originaire de Perse, il se rencontre de l'Asie Mineur à l'Asie du sud-est (de la Turquie en passant par l'Ethiopie, l'Iran, l'Himalaya (dont Népal) jusqu'à l'est de la Chine (Mandchourie) et au Japon. Aujourd'hui naturalisé dans de nombreux pays d'Europe et d'Amérique.
entretien : Les tailles sévères se font au détriment de la floraison il faut savoir aussi qu'il redémarre de la souche et il a tendance à se ressèmer facilement. Sa durée de vie est assez courte, compter une trentaine d'années.
NB : Son nom Albizia lui a été donné en 1772 par le botaniste Antonio Durazzini en souvenir du naturaliste florentin Filippo degli Albizzi qui le découvrit lors d'une expédition à Costantinople,en rapportât des graines à Florence vers 1740 puis diffusé dans le reste de l'Europe occidentale et aux Amériques. En France, il aurait été introduit au Jardin des Plantes (Paris) vers 1804 et julibrissin serait un mot d'origine arabe 'djulâb' ou persane qui désigne l'espèce ('gul-âb' = l'eau de rose). Ce genre comprend environ 150 espèces d'arbres ou d'arbustes originaires des zones tropicales ou subtropicales du globe.
Il est couramment utilisé sur le pourtour méditerranéen comme arbre ornementale, recherché pour son ombre légère, il est parfaitement adapté à la sécheresse et à la pollution atmosphèrique.
il existe au Japon Albizia julibrissin Durazz. f. albiflora., comme son nom l'indique à floraison blanche.
Dans le sud de l'Europe, il est sujet à un minuscule (2mm) psylle ravageur Acizzia jamatonica, originaire de l'Asie, sa présence à été détécté pour la première fois en 2001 dans le nord de l'Italie présent dans le sud de la France (Vaucluse signalé en 2004, Languedoc Roussillon en 2005). Ce ravageur le colonise depuis la ponte jusqu'au stade adulte provoquant une dessication de l'ensemble (feuillage et fleurs) accompagné d'une importante production de miellat, pouvant entraîner dans le courant de l'été une défoliation pouvant être totale.
Les pontes jaunes-oranges sont sur le revers des folioles, les adultes sont de couleur jaune-verdâtre passant au brun-rosâtre avant la période d'hibernation.
Des prédateurs ont été identifiés et des études sont en cours sur les possibilités de lâchers. Voir la Liste d'Alerte de l'OEPP.
Parmi les cultivars citons:
Albizia julibrissin  'Alba' : à capitules d'un blanc pur.
Albizia julibrissin  'Ernest Wilson' : cv originaire de Corée (1918) à capitules d'un rose vif. Tolère aisément jusqu'à -15°C.
Albizia julibrissin  'Pompadour' : à capitules rouge.
Albizia julibrissin  'Pendula' : cv originaire du Japon comme sont nom l'indique port pleureur à capitules rose vif. Donné pour zones 6-10.
Albizia julibrissin  'Rosea' Mouiellefert ou Acacia rose : plus rustique, de plus petite taille, capitules d'un rose plus soutenu, les anthères sont pourpré.
Albizia julibrissin  'Rouge de Tuillières' : à capitules rouge.
Albizia julibrissin  'Ombrella' ou 'Bourbri' : au port légèrement pleureur, à gros capitules d'un rose foncé les anthères sont dorées, le feuillage est plus foncé. Tolère aisément jusqu'à -17°C, donc zones 7-10.
Albizia julibrissin 'Summer Chocolate' : au feuillage pourpré.
Propriétés et utilisation:
Son bois d'un brun rougeâtre veiné de brun noirâtre était autrefois recherché pour une utilisation en marqueterie.
Autre espèce:
Albizia lophantha  (Willd.) Benth., synonymes Albizia distachya  JF Macbr. nommé Albizzie à crête. : Consulter sa fiche.
Autres espèces d'acacias:
Consulter la liste du genre.
® par la Société des Gens de Lettre.
Marie Crousier & Natacha Mauric©2000

© http://www.plantencyclo.com



Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,
la reproduction électronique avec mise à la disposition du public
et/ou l’exploitation commerciale sont expressement interdites.


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azrefs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə