Fiche présentation arbre




Yüklə 108.97 Kb.
tarix23.04.2016
ölçüsü108.97 Kb.












Fiche présentation arbre : Flacourtia indica (Burm f.) Merr. (°)



12

↑ Utilisations

(°) Nom scientifique.




Auteur © Benjamin Lisan

Noms communs : Anglais : Governors plum, Madagascar Plum, Batoko plum, Indian plum, Madagascar plum, ramontchi. Français : Flacourtie d'Inde, jujube malgache, marromse, prune malgache, prunier de Madagascar.

Espagnol : ciruela gobernadora (Sources : Dictionnaire des noms malgaches des végétaux & Pacific Island Ecosystems at Risk (PIER)).

batoko plum (English), flacourtie d'Inde (French), governor's plum (English), Indian plum (English), Madagascar plum (English), prune malgache (French), prune pays (French), prunier malgache (French), ramontchi (English) (Source : IUCN SSC Invasive Species Specialist Group (ISSG)).



Noms vernaculaires : Lamoty (prononciation lamouty), Lamonty, Lamotsy, …

A Madagascar : Voandamoty, Hazombavy ?, Jingoma (Sakalava), Tsingoma (Sak., Tankara), Voalamoty (Betsimisaraka), Voatronaka (Betsim.), Voavoa (Betsileo) (Source : Dictionnaire des noms malgaches des végétaux).

Noms commerciaux :

Synonyme(s) : Flacourtia flavescens Willd , Flacourtia ramontchi L'Hér. (ou Flacourtia ramontchii), Flacourtia hirtiuscula Oliv. (?)Gmelina indica Burm. f.  (Sources : http://www.fruitipedia.com/governor.htm & https://en.wikipedia.org/wiki/Flacourtia_indica etc.).




Distribution, répartition et régions géographiques :
Origine: Afrique tropicale, Madagascar et Asie (Source : IUCN).

Aire de répartition naturelle (en Afrique) :

Botswana, Burundi, Cameroun, République démocratique du Congo, Érythrée, Éthiopie, Inde, Kenya, Malawi, Namibie, Nigeria, Rwanda, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie, Ouganda, Zambie, Zanzibar, Zimbabwe (Source : ICRAF).



Source : © Susanna Lyle, www.toptropicals.com




Latitudes géographiques  (°N/ °S):

Fourchette d’altitudes : m.

Origine :

Régions d'introduction connues : La Polynésie française, La Nouvelle Calédonie, La Réunion, L'île Maurice (Pier, 2008) (Source : IUCN SSC Invasive Species Specialist Group (ISSG)).




Classification classique

Classification phylogénétique

Caractéristiques physiques / dimensions

Règne : Plantae

Clade : Plantae

Hauteur max. arbre : 3, 5 à 10 m (de 15 m (50 pieds/ft) à 30 m (100 pieds/ft), selon Margaret Barwick).

Sous-règne : Tracheobionta

Clade : Tracheobionta ?

Hauteur maximale tronc :  m

Division : Magnoliophyta ?

Clade : Angiospermes ?

adulte à hauteur d’homme (1,3m) : cm

Classe : Magnoliopsida ?

Clade : Dicotylédones vraies ?

Densité: ~ 850 kg/m3 (à x ans ? et à 12 % humidité)

Clade : Noyau des Dicotylédones vraies

Sous-classe :

Clade : Rosidées ?

Pouvoir calorifique : kcal/kg

Clade : Fabidées ?

Ordre : Violales ?

Ordre : Malpighiales ?

Durée de vie :

Famille : Salicaceae (avant Flacourtiaceae ou Flacourtiacées)

Famille : Salicaceae

Largeur max. du houppier : 22,5 m (75 pieds/ft).

Genre : Flacourtia

Sous-famille :

Tribu : Flacourtieae

Nom binominal : Flacourtia indica (Burm. f.) Merr.

Espèce : Flacourtia indica (Burm. f.) Merr.

Groupe : Feuillu.




Caractéristiques dendrologiques / Caractéristiques morphologiques

Port / Forme du houppier / silhouette : Petit arbrisseau tropical ou subtropical (source : www.toptropicals.com).

Flacourtia indica est un arbre ou un arbuste généralement 3-5 m de haut, parfois 10 m (Source : ICRAF).

Petit arbre fruitier à feuilles caduques, dioïque (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Aspect / direction & nombre de branches : Les parties végétatives varient de glabre à densément pubescent (Source : ICRAF). De nombreuses variétés ont de grandes épines acérées (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Type / forme du tronc / fût :

Aspect de l’écorce : L'écorce, généralement gris pâle poudré, peut devenir brune à gris foncé et les écailles (de desquamation ?) révèlent des taches orange pâle (Source : ICRAF).

Type / forme de la fleur : L'arbre peut être mâle ou femelle. Ils semblent être auto-fertiles (source : toptropicals).

Fleurs unisexuées ou occasionnellement bisexuelles (1 ou plusieurs branches d'un échantillon femelles avec des fleurs parfaites, qui, cependant, portent moins étamines que les mâles). Fleurs mâles en grappes axillaires 0,5-2 cm de long; pédicules minces, peuvent être pubères, jusqu'à 1 cm de long, bractées basales circulaires (?) [mot originel en anglais "minute"] et caduques. Sépales (min. 4) 5-6 (max. 7), largement ovales, apex aigu à arrondi, pubescent sur les deux côtés, de 1,5-2,5 mm de long et large. Filaments de 2-2,5 mm de long; anthères 0,5 mm de long. disques lobulés (?). Les fleurs femelles en grappes ou solitaires courts; pédicules jusqu'à 5 mm. disques lobulés (?), en joignant la base de l'ovaire ovoïde; styles 4-8, central, conique (?) à la base [phrase originelle en anglais "connate at the base"], déploiement jusqu'à 1,5 mm de long; stigmates tronquées (Source : ICRAF).

Les fleurs sont petites, verdâtres, sans pétale. Fleurs discrètes; sépales verts pâles (sans pétale); de nombreuses étamines (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).


Type / forme du fruit / gousse : Fruit globuleux, rougeâtre à brun-noir ou violet à maturité, charnu, jusqu'à 2,5 cm de diamètre, avec des styles [pointes ?] persistants, jusqu'à 10 graines (Source : ICRAF).

La pulpe du fruit est un jaune-orange profond avec partout de huit à dix petites graines aplaties (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Un petit fruit globuleux, rouge foncé, avec 6 alvéoles ( ?) pointés par (?) [ou terminés par ?] 5-6 styles ( ?) [pointes ?] courts et rayonnants. Il a une pulpe jaune, juteuse, astringente [phrase anglaise originelle : "the little globose, 6-celled, dark red fruit are tipped by 5-6 short, radiating styles and have juicy, astringent, yellow pulp"].

Fruit : baie, à 2,5 cm (1 pouce); rouge noir [foncé]; chair astringente, translucide; jusqu'à 10 graines (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).


Type / forme de la graine : Graines 5-8, 8-10 x 4-7 mm; testa rugueux, brun pâle (Source : ICRAF).

Aspect et type des feuilles : Feuilles rouge ou rose quand il est jeune, de taille variable, ovale à ronde, 12 cm, bord denté, devenant coriace; 4-7 paires de nervures claires sur les deux faces; tige à 2 cm (Source : ICRAF).

Les feuilles sont obovales, vert vif, longues et pointues. Elles sont rouge corail quand elles émergent. Feuilles simples, vert foncé, 9 x 6 cm (7,5 X 2,5 pouces); elliptique, coriace; avec des bords dentelés (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Longueur des feuilles (cm) : . Taille du pétiole de la feuille (cm) :

Couleur de la surface supérieure de la feuille : . Couleur des feuilles sous la surface :

Système racinaire :

Phénologie

Feuillaison (période de) ou/et Phénologie [caduque / sempervirente …] :

Floraison (période de) : En général, les fleurs sont produites au cours de la fin du printemps ou début de l'été et le fruit mûr, un ou deux mois plus tard (Source : Governor's Plum, Gene Joyner). Floraison : toute l’année (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Fécondation (période de) :

Fructification (période de) : Les fruits mûrissent après un à deux mois de la floraison (source : toptropicals).

Les plantes produisent, vers la fin de l'été, de grandes quantités de fruits environ un pouce de diamètre qui sont rouge violacé ou noirâtre à maturité (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).



Caractéristiques du sol

Texture :

Ph :

Drainage : Tolérance à la sécheresse: modéré à élevé (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Caractéristique(s) ou type de sol : La "prune du gouverneur" tolère une large gamme de conditions de sol, et pourrait également tolérer un certain brouillard (embruns) salin léger (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Tolérant à une grande variété de sols et de conditions. Sol fertile, mais largement tolérant.



Tolérance au sel : bas (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Climat

Type(s) climat(s) : Zone 10-12 (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Pluviométrie annuelle :

Nombre de mois écosecs :

Température moyenne annuelle :

Température moyenne du mois le plus froid : Les arbres ont une certaine rusticité face au froid et peuvent supporter environ -3°C (26 °F). avant de subir de graves dommages (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Type d’ensoleillement  (tempérament héliophile / ombrophile etc.) : Les arbres préfèrent le plein soleil pour une meilleure croissance, mais tolèrent un léger ombrage (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Plein soleil (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Sylviculture

Pépinière

Source de graines :

Poids de 1000 semences ou nombre de graines / kg :

Conservation des graines : Le comportement de stockage des graines est orthodoxe; leur viabilité peut être maintenue pendant plus de 1 an dans un stockage hermétique, en air sec à 5 °C (Source : ICRAF).

Traitement pré-germinatif des graines :

Germination des graines : Comportement en germination inconnu (Source : ICRAF).

Multiplication à partir des graines :

Multiplication végétative ou autres méthodes de multiplication : La propagation de cette plante se fait par graines, boutures, marcottage aérien, ou par drageons occasionnels. Lorsqu'il est cultivé à partir de graines, de nombreuses variétés ont tendance à être d’un seul sexe, et donc vous ne pouvez pas avoir un pourcentage élevé de plantes femelles. Pour cette raison, la plupart des pépinières propagent cette plante par bouturage ou marcottage aérien d'arbres femelles ou d'arbres porteurs de grande taille (Source : Governor's Plum, Gene Joyner). Bien que dioïque [en Anglais "dioecious"], F. indica a la capacité de produire des fruits sans pollen mâle (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Où acheter ou trouver les graines : Les arbres sont généralement disponibles à partir de sources locales; Cependant, beaucoup de gens aiment à propager leurs propres des arbres quand ceux-ci produisent des fruits de grande qualité (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Informations diverses (sur les techniques en pépinières) :  

Dimension optimale de l'espace pour la régénération :

Transplantation (en plantation) :

Plantations

Types de plantation :

Reproduction végétative / propagation / Biologie de la reproduction : La reproduction naturelle de l'espèce est satisfaisante, étant aidé par la grande dispersion des graines par les oiseaux. Les jeunes semis et les gaules, étant résistante à la sécheresse, sont capables de maintenir leur proportion dans les peuplements existants et même à s'étendre à de nouvelles localités, même si elles sont facilement broutées. Elle peut être propagée à partir de graines, mais le comportement de germination est inconnu. Cependant, comme l'espèce est de peu d'importance économique, il est rarement cultivé (avec ses semences) (Source : ICRAF).

La propagation de cette plante se fait par graines, boutures, marcottage aérien, ou par drageons occasionnels.

Lorsqu'il est cultivé comme une haie, il est bon d'avoir plusieurs plantes mâles dans la haie, afin de fournir la pollinisation et augmenter la production de fruits. Des arbres individuels, isolés des autres "pruniers du gouverneur", portent [produisent ?] le fruit d'un autre "prunier du gouverneur". Ces arbres femelles porteront de plus grandes quantités de fruits si un arbre mâle est dans le même paysage ou à proximité (Source : Governor's Plum, Gene Joyner). Propagation : graines, boutures, greffes (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).


Particularités / Caractère [pionnier, nomade …] :

Variétés [sous-espèces] et espèce(s) voisine(s) / cultivar(s) :

Hybridation :

Données génétiques et chromosomiques :

Problèmes phytosanitaires (fragilités et maladies/ravageurs) : Mouches des fruits (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Résistance au feu :

Résistance(s) diverse(s) [à l’inondation …] : L'espèce résiste bien à la sécheresse et est un peu sensible au gel (source : ICRAF).

Capacité de coupe de rajeunissement : L’arbre tolère les émondages fréquents (source : ICRAF).

Résistance à la mutilation :

Soins sylvicoles / gestion des arbres : Il est facile à cultiver (Source : toptropical.com).

Il se taille très bien. Les semis doivent être désherbés, jusqu'à ce qu'ils soient bien développés (Source : ICRAF).

Les plantes ont besoin généralement d'être taillées, au moins une fois ou deux fois par an, pour éviter de devenir trop envahissantes (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).



Nutrition : chaque année, engrais équilibrée; paillis organique (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Utilisations sylvicoles :

Régime :

Densité des plantations :

Rotation :

Rendement / Productivité (bois/fruits…) : de m3/ha/an (à ans), pour m3/ha/an à 10 ans ou kg/an.

Croissance : F. indica est un arbre à croissance lente. Dans le Tamil Nadu, en Inde, les rejets de souche ont atteint 3,4 m de hauteur et 9,4 cm de circonférence en 15 ans, ce qui correspond à un accroissement annuel moyen de seulement 0,63 cm (Source : ICRAF / World Agroforestry Centre). Les plantes poussent rapidement, souvent cinq à sept pieds (de 12,7 à 17,8 cm) par an (Source : Governor's Plum, Gene Joyner). Croissance modérée (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick). (Contradiction entre ces sources).

Utilisation 

Aspects économiques et commerciaux : Cultivé dans les régions tropicales comme plante de haie et pour ses fruits acides rouges profonds ressemblant à de petites prunes (Source : toptropicals.com). Les Flacourtia sont surtout cultivés comme arbustes du bush (de la brousse), mais peut atteindre le statut d'un vrai arbre.

Usages : petit arbre de cour planté en grand pots ou en bande médiane, haies, haies vives, plantes fourragères (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Arbre (ombrage, agroforestrie, ornemental …) : Ornemental : Les feuilles luisantes de F. indica peut être très intéressante lorsque l'arbre est planté comme arbre d'ornement (Source : ICRAF). Les plantes sont très attrayantes, avec des feuilles coriaces brillantes, d'un vert profond. Les nouvelles pousses, sur la plupart des variétés de "prunier de gouverneur", est de couleur rougeâtre ou lie de vin, une couleur très attrayante, qui ajoute à la beauté de l'arbre (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Haie défensive : Les arbres sont souvent utilisés pour les haies car les arbres épineux offrent une bonne sécurité (Source : Governor's Plum, Gene Joyner). Cette espèce a longtemps été cultivé dans les régions tropicales comme un spécimen d'arrière-cour [en anglais "backyard"] ou, parce qu'il est souvent, mais pas toujours, épineux, comme un haie de limite [de bordure] de terrain (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Lorsque étroitement planté, il forme une barrière impénétrable qui sert de haie, à proximité (Source : ICRAF).

Bois : Utilisé pour des outils agricoles tels que les charrues, les poteaux, poteaux de construction, des poutres brutes, cannes et la fabrication de tournerie articles. La petite taille du bois limite son utilité (Source : ICRAF).

Autres produits ou usage : Alimentation : Les fruits sont d'environ un pouce [2.54 cm] de large et peuvent être consommés frais ou transformés en confitures. Ils sont doux, avec une texture et une saveur semblable à une prune, mais la qualité varie et ils sont souvent astringent et légèrement amer (Source : toptropicals.com).

Les fruits sont comestibles et peuvent être consommés crus ou en ragoût. Ils ont un fort potentiel de transformation en confitures et gelées. Les fruits mûrs sont souvent séchés et stockés comme nourriture (Source : ICRAF).



Les fruits ne peuvent pas être consommés jusqu'à pleine maturité. Dans le cas contraire [sinon, autrement], ils sont très astringents. Les fruits sont excellents consommés frais, quoique, à maturité, ils peuvent être utilisés dans la confection de gelées ou de confitures, de grande qualité (Source : Governor's Plum, Gene Joyner).

Les fruits et jeunes pousses sont comestibles. Le fruit de F. indica sont mûrs en 6o jours, à partir de la pollinisation. Il est consommé frais, ou transformées en compotes, jus, confitures, gelées ou en saumures (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Protection des sols :

Cosmétique (Beauté:

Energie (bois de feu, agro-carburants) : Bois utilisé pour le bois de chauffage et le charbon de bois (Source : ICRAF).

Le bois courbé (tordu) est utilisé comme bois de feu [carburant] (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Fourrage : Broutés par les bovins. Les branches et les feuilles sont ébranchées pour les bovins, en Inde. il tolère les broutages fréquents (Source : ICRAF).

Le feuillage frais est utilisé comme fourrage (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Autres utilisations (colorant, corde …) : Tannin ou colorant: écorce est utilisée en tant que matière tannante (Source : ICRAF).

Alcool: Le fruit peut être fermenté pour produire du vin (Source : ICRAF).

Rôle écologique : Il fournit du nectar pour les abeilles et des fruits sauvages pour les oiseaux (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Usages médicinaux : Médecine: La feuille est carminative, astringent et utilisée comme un tonique, un expectorant et pour l'asthme, le soulagement de la douleur, les affections gynécologiques et comme vermifuge, et le traitement de l'hydrocèle, la pneumonie et les vers intestinaux. La tribu Lobedu de l'Afrique australe prend une décoction de la racine pour le soulagement des douleurs du corps. En Inde, une infusion de l'écorce est utilisée en gargarisme pour l'enrouement. A Madagascar, l'écorce, triturée dans de l'huile, est utilisé comme un liniment antirhumatismal. La racine et les cendres ont été utilisées comme un remède pour troubles rénaux (Source : ICRAF).

Une préparation de fruits et de bois est utilisée contre les vers ronds [en Anglais "roundworms"], les feuilles blanches sont utilisées comme un antidote à la morsure de serpent. L'écorce est dit être efficace contre les rhumatismes, la goutte et les maladies de la peau et les racines sont utilisées pour traiter les allergies de la peau (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Composés chimiques :

Chémotype :

Partie distillée :

Toxicité :

Caractéristiques du bois 

Aspect bois /aubier / duramen : Il est très dur, ​​droit de fil et durable, bien que susceptible de se fendre. Il a une belle texture (source : ICRAF).

Couleur du duramen : brun chocolat. Couleur de l'aubier : brun clair. L'aubier fusionne progressivement dans le bois de cœur brun chocolat (source : ICRAF).

Densité (gr/cm3), module de flexion (Kg/cm2) et résistance à la compression (Kg/cm2) : le bois lourd à très lourd (850 kg/m³) (source : ICRAF).

Durabilité : Classe de durabilité bois de cœur : durable (ICRAF).

Préservation :

Imprégnation (peinture, laquage …) :

Séchage :

Facilité de travail (ponçage, polissage, cloutage, vissage …) :

Ecologie et préservation de l’environnement 

Habitat(s) écologique(s) : cultivé a SABADIA, vers FORT DAUPHIN, et présent dans l'Ankarana (Source : Lamounti Gomgom, fruit de Madagascar, http://voyageforum.com/discussion/lamounti-gomgom-fruit-madagascar-d3830872/). Il est originaire des côtes calcaires [ou sédimentaires ?] humides et des vallées de basse altitude, des savanes et de collines sèches. De la côte à des altitudes plus élevées; savane ou forêt (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick). F. indica est commun dans les forêts tropicales sèches à feuilles caduques et épineuses, bien plus abondant dans le premier milieu. Il se reproduit également dans les forêts sèches saisonnières, les bois, la brousse, les fourrés, les savanes boisées, et souvent dans la végétation riveraine (Source : ICRAF).

Menaces sur l’espèce :

Statut et mesure de conservation :

Statut IUCN : pas menacé (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Classification CITES :

Statut d’espèce invasive (s’il y a lieu): Il envahit les zones perturbées, les bordures des forêts ou les trouées. Il peut former des peuplements denses limitant la régénération des espèces indigènes. Les graines sont dispersées par des oiseaux mais également par des petits mammifères. Sur l'île de la Réunion, l'espèce est cryptogène, naturalisée dans les forêts humides de basse altitude et considérée comme une plante envahissante majeure (Source : IUCN SSC Invasive Species Specialist Group (ISSG)).

Certaines de ces espèces se sont révélées invasives dans certaines régions (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



Risque élevé, score: 12, selon la base de données Pacific Island Ecosystems at Risk (PIER), http://www.hear.org/pier/species/flacourtia_indica.htm

Espèces proches [de la même famille phylogénétique] (mais étant des espèces différentes):

F. inermis : (Roxb.), origine inconnue, 10 m (33 pieds/feets). Lovi-Lovi ou Tomi-Tomi est sans épine (inermis signifie sans épine). Cette espèce a une couronne compacte arrondie et a ses nouvelles croissances d'un rouge corail profond. Des cerises abondantes, rouge rosée, ont un simple mamelon à leur extrémité; ils sont excessivement aigre. Les feuilles deviennent rouges, en flétrissant.

F. jangomas, ([Lour.] Rausch.), origine Inde, 10 m (33 pieds/feets). RUKAM ou PANIALA est une espèce densément épineuse avec de grandes feuilles et des nouvelles croissances spectaculaires, rosâtres. Le fruit est brun rougeâtre avec une pâte [pulpe] jaune-vert; il a un anneau de styles [pointes ?] persistants à la pointe (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Risque de confusion au niveau identification morphologique avec autre espèce : Les Flacourtia sont facilement confondus avec les Dovyalis étroitement liés (Source : Tropical & subtropical trees, A worldwide encyclopedic guide, Margaret Barwick).
Note : En plus, comme vous pourrez le voir, rien n’est clair sur la finalisation du nom scientifique de l’espèce botanique nommée Flacourtia indica, car, selon les sources, Flacourtia hirtiuscula & Flacourtia ramontchi seraient les synonymes du Flacourtia indica ( ?). Mais selon, le livre « Index des noms scientifiques avec leurs équivalents malgaches », de Pierre Boiteau, Marthe Boiteau et Lucile Allorge-Boiteau, C. Alzieu Editeur, 1997, Flacourtia indica et Flacourtia ramontchi sont considérés comme deux espèces botaniques distinctes ( !).

Selon autre problème : à quelle famille sont rattachés les Flacourtia ? De la famille des Salicaceae ? Ou bien de la famille des Flacourtiaceae / Flacourtiacées ? En fait, rien ne semble clair et définitif sur ces dernières questions, les sources divergeant sur cette dernière question ( !). (Réflexions de Benjamin LISAN).



Risque de confusion au niveau nom commun ou nom vernaculaire avec autre espèce :

Note taxonomique : Une variété de la famille des jujubes, dont le nom varie selon les régions Lamoty, Lamounty, Mokonasy ou Jujube.

Source : http://voyageforum.com/discussion/lamounti-gomgom-fruit-madagascar-d3830872/



Note ethnologique :

Note historique :

Note étymologique : Ce nom botanique est particulièrement intérêt historique et géographique en Afrique du Sud. "Flacourtia" honore "Etienne de Flacourt" (1607-1660), un gouverneur de Madagascar, qui connaissait le Cap avant van Riebeeck, et "indica" indique que l'est est également la région de ce petit arbre de la brousse du Transvaal (Sources : ICRAF& https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_de_Flacourt).

Expert ou spécialiste :

Références bibliographiques :

Pages Internet :

  1. Flacourtia indica, ICRAF World Agroforetry Centre, http://www.worldagroforestry.org/treedb2/speciesprofile.php?Spid=872 & http://www.worldagroforestry.org/treedb2/AFTPDFS/Flacourtia_indica.pdf

  2. Flacourtia indica, Wikipedia English, https://en.wikipedia.org/wiki/Flacourtia_indica

  3. Flacourtia indica, http://toptropicals.com/catalog/uid/Flacourtia_indica.htm

  4. Governor's Plum, Gene Joyner, Extension Agent IIFAS Palm Beach County Cooperative Extension Service, http://www.quisqualis.com/18govpjoy.html

  5. Flacourtia indica, World Agroforestry Centre, http://www.worldagroforestry.org/treedb2/AFTPDFS/Flacourtia_indica.pdf

  6. Propagation of Flacourtia jangomas, http://yadda.icm.edu.pl/agro/element/bwmeta1.element.agro-54b08a2c-2941-45f2-ac15-647356c93290/c/65_63_71.pdf

  7. Flacourtia indica (Burm f.) Merr.), IUCN SSC Invasive Species Specialist Group (ISSG), http://www.issg.org/database/species/ecology.asp?si=1339&fr=1&sts=&lang=FR

  8. Flacourtia indica (Burm.f.) Merr., http://www.prota4u.org/protav8.asp?p=Flacourtia+indica

  9. Governor's Plum, Gene Joyner, Extension Agent IIFAS Palm Beach County, http://www.quisqualis.com/18govpjoy.html


Référence :

  1. Tropical & subtropical trees, A worldwide encyclopedic guide, Margaret Barwick, Thames & Hudson, 2004, page 190.

  2. Dictionnaire des noms malgaches des végétaux. Pierre Boiteau avec la collaboration de Marthe Boiteau et Lucile Allorge-Boiteau. Editeur Claude Alzieu, Grenoble, juillet 1999, page 1990.

  3. Index des noms scientifiques avec leurs équivalents malgaches. Pierre Boiteau, Marthe Boiteau et Lucile Allorge-Boiteau, 500 p., éd. C. Alzieu, Grenoble.

  4. Plantes médicinales de Madagascar. 131 p, 54 pl. coul. ACCT- ICSN- Karthala éd..

  5. Plantes de Madagascar, atlas. 224 p. 850 photos. En annexe, un CD-Rom de 2500 photos. Editions Ulmer, Paris.

• Adjanohoun, E.J., Adjakidjè, V., Ahyi, M.R.A., Aké Assi, L., Akoègninou, A., d’Almeida, J., Apovo, F., Boukef, K., Chadare, M., Cusset, G., Dramane, K., Eyme, J., Gassita, J.N., Gbaguidi, N., Goudote, E., Guinko, S., Houngnon, P., Lo, I., Keita, A., Kiniffo, H.V., Kone-Bamba, D., Musampa Nseyya, A., Saadou, M., Sodogandji, T., De Souza, S., Tchabi, A., Zinsou Dossa, C. & Zohoun, T., 1989. Contribution aux études ethnobotaniques et floristiques en République Populaire du Bénin. Agence de Coopération Culturelle et Technique, Paris, France. 895 pp.

• Arbonnier, M., 2000. Arbres, arbustes et lianes des zones sèches d’Afrique de l’Ouest. CIRAD, MNHN, UICN. 541 pp.

• Beentje, H.J., 1994. Kenya trees, shrubs and lianas. National Museums of Kenya, Nairobi, Kenya. 722 pp.

• Bekele-Tesemma, A., 2007. Useful trees and shrubs for Ethiopia: identification, propagation and management for 17 agroclimatic zones. Technical Manual No 6. RELMA in ICRAF Project, Nairobi, Kenya. 552 pp.

• Bingham, M.H., 1990. An ethno-botanical survey of Senanga West. Senanga West Agricultural Development Area, Department of Agriculture, Republic of Zambia. 27 pp.

• Burkill, H.M., 1994. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 2, Families E–I. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 636 pp.

• Chilufya, H. & Tengnäs, B., 1996. Agroforestry extension manual for northern Zambia. Regional Soil Conservation Unit, Nairobi, Kenya. 120 + 124 pp.

• Clarkson, C., Maharaj, V.J., Crouch, N.R., Grace, O.M., Pillay, P., Matsabisa, M.G., Bhagwandin, N., Smith, P.J. & Folb, P.I., 2004. In vitro antiplasmodial activity of medicinal plants native to or naturalised in South Africa. Journal of Ethnopharmacology 92: 177–191.

Coates Palgrave, K., 1983. Trees of southern Africa. 2nd Edition. Struik Publishers, Cape Town, South Africa. 959 pp.

• Gelfand, M., Mavi, S., Drummond, R.B. & Ndemera, B., 1985. The traditional medical practitioner in Zimbabwe: his principles of practice and pharmacopoeia. Mambo Press, Gweru, Zimbabwe. 411 pp.

• Gurib-Fakim, A. & Brendler, T., 2004. Medicinal and aromatic plants of Indian Ocean Islands: Madagascar, Comoros, Seychelles and Mascarenes. Medpharm, Stuttgart, Germany. 568 pp.

• Gurib-Fakim, A., Guého, J. & Bissoondoyal, M.D., 1996. Plantes médicinales de Maurice, tome 2. Editions de l’Océan Indien, Rose-Hill, Mauritius. 532 pp.

• Janick, J. & Paull, R.E. (Editors), 2006. Encyclopedia of fruit and nuts. CABI, Wallingford, United Kingdom. 954 pp.

• Katende, A.B., Birnie, A. & Tengnäs, B., 1995. Useful trees and shrubs for Uganda: identification, propagation and management for agricultural and pastoral communities. Technical Handbook 10. Regional Soil Conservation Unit, Nairobi, Kenya. 710 pp.

• Kokwaro, J.O., 1993. Medicinal plants of East Africa. 2nd Edition. Kenya Literature Bureau, Nairobi, Kenya. 401 pp.

• Latham, P., 2007. Plants visited by bees and other useful plants of Umalila, southern Tanzania. Third edition. P.Latham, DFID, United Kingdom. 216 pp.

• Malaisse, F., 1997. Se nourir en fôret claire africaine. Approche écologique et nutritionelle. Les presses agronomiques de Gembloux, Gembloux, Belgium & CTA, Wageningen, Netherlands. 384 pp.

• Maundu, P., Berger, D., Saitabau, C., Nasieku, J., Kipelian, M., Mathenge, S., Morimoto, Y. & Höft, R., 2001. Ethnobotany of the Loita Maasai. Towards community management of the forest of the Lost Child. Experiences from the Loita Ethnobotany Project. UNESCO People and Plants Working Paper 8, Paris, France. 34 pp.

• Neuwinger, H.D., 2000. African traditional medicine: a dictionary of plant use and applications. Medpharm Scientific, Stuttgart, Germany. 589 pp.

• Ruffo, C.K., Birnie, A. & Tengnäs, B., 2002. Edible wild plants of Tanzania. Technical Handbook No 27. Regional Land Management Unit/ SIDA, Nairobi, Kenya. 766 pp.

• Stefanesco, E. & Bintoni-Juliassi, O., 1982. 101 wild fodder and food plants of Angonia province of Tete Mozambique. Field Document No 39. Ministry of Agriculture, Food and Agriculture Organization of the United Nations, Maputo, Mozambique. 208 pp.

• van Wyk, B.E. & Gericke, N., 2000. People’s plants: a guide to useful plants of southern Africa. Briza Publications, Pretoria, South Africa. 351 pp.

• Verheij, E.W.M. & Coronel, R.E. (Editors), 1991. Plant Resources of South-East Asia No 2. Edible fruits and nuts. Pudoc Scientific Publishers, Wageningen, Netherlands. 447 pp.

• Westphal, E., 1975. Agricultural systems in Ethiopia. Agricultural Research Reports 826. Centre for Agricultural Publishing and Documentation, Wageningen, Netherlands. 278 pp.

• Williamson, J., 1955. Useful plants of Nyasaland. The Government Printer, Zomba, Nyasaland. 168 pp.


Références taxonomiques :
Liens externes :
Sur la chimie des molécules découvertes dans cette espèce:
Vidéos, DVD et CD-ROM :



Photos ou/et images :




Flacourtia indica in Hyderabad

Source: Wikipedia English.



https://en.wikipedia.org/wiki/Flacourtia_indica



Flacourtia indica in Hyderabad

Source : Wikipedia English



Source : toptropicals



Source : toptropicals



Source : toptropicals



Source : World Agroforestry Centre



Source : sewotoy.tigblog.org



Source : bio.fiu.edu



Source : plants.usda.gov



Source : viveroel5tosol.com





F. indica : bien que ce sp. peuvent se développer comme un relativement grand arbre, il est plus communément trouvé sous la forme d'un arbuste du bush (brousse), comme celui-ci poussant dans le "Fruit and Spice Park" in Homestead, Floride (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



F. Indica : "prunier du Gouverneur" avec des petites feuilles et des fruits rouges avec une pulpe jaune, astringente (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).


F. inermis: Lovi-Lovi a des masses de petites «cerises» ornementales, roses rougeâtres qui sont excessivement aigres (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).



F. jangomas : est un sp. plus décoratif, mais épineux, avec des grandes feuilles et des bouffées [ou rougeoiements ?] rosés spectaculaires, lors des nouvelles croissances (Source : Tropical & subtropical trees, Margaret Barwick).

Tronc. Source : Wikipedia En.





Source : viveroel5tosol.com

Source : www.fourlangwebprogram.com



Source : bio.fiu.edu




Source : http://ts-den.aluka.org/fsi/img/size2/alukaplant/k/phase_01/k0008/kpal00000048.jpg





Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azrefs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə