1 Etymologie : qu'est-ce que la poésie ?




Yüklə 46.68 Kb.
tarix25.04.2016
ölçüsü46.68 Kb.
S
Réf : p.0, intro Seq5
équence 5
 : La poésie : Le poète, magicien des mots, créateur d’un monde
La poésie : présentation de la séquence

1) Etymologie : qu'est-ce que la poésie ?
Étymologiquement, la poésie est invention, création : le mot vient en effet d'un verbe grec signifiant « créer ». Son rôle serait donc d'évoquer la réalité de façon créatrice, d'interpréter le réel ou de faire naître un univers qui lui est propre, à travers le langage.

Elle dispose, pour cela, de forme spécifique qu'il éloigne parfois la rapproche de la rose. En latin, le mot « versus » désigne les sillons que trace laboureur : les « vers » découpent le texte en segments, comme les sillons d'un champs, en lignes égales démesurées.


La poésie a pour double vocation de transcrire et de créer : elle permet à l'artiste de mettre en forme ses sentiments par l'expression lyrique (ce mot vient de la lyre, instrument sur lequel s'accompagner le poète Orphée…

(Orphée, dans la mythologie grecque, poète et musicien, fils de la muse Calliope et d'Apollon, dieu de la Musique, ou d'Œagre, roi de Thrace. Apollon lui donna la lyre et il devint un si bon musicien qu'il n'avait pas de rival parmi les mortels. Quand Orphée jouait et chantait, il envoûtait les êtres et les choses.)

Elle cherche à émouvoir, a touché est aussi à convaincre, à accuser, à dénoncer : si on parle alors de poésie engagée. (Exemple : Paul Éluard, dans son recueil poésie vérité a écrit « liberté ».)

Elle peut aussi se représenter comme un jeu sur le langage, une recherche esthétique, un travail sur le vocabulaire, le style etc.


- la poésie est donc un genre littéraire qui possède une grande variété de forme, de registre et dont les enjeux sont multiples.

2) Histoire littéraire : l'évolution de la poésie, les différentes conceptions.
Entre la poésie du moyen âge et la poésie contemporaine, de nombreux courants et mouvements littéraires se sont succédé. Il est bon d'en connaître les principaux, les caractéristiques, les auteurs et les titres les plus célèbres. Vous vous reporterez aux pages de votre manuel qui présente ces différents mouvements (comme la renaissance, avec les poètes de la pléiade, romantisme, les parts parnassiens, le symbolisme, le surréalisme…)

3) Le vocabulaire de la poésie :
- Un verre de 12 syllabes est un alexandrin, 10 syllabes : décasyllabe, 8 syllabes : octosyllabes.

- une strophe de trois vers est un tercet. De quatre vers un quatrain.

- un sonnait est composé de deux quatrains et de deux tercet.

- on appelle hémistiche, la moitié d'un vert.

- la coupe principale d'un vers s'appelle la césure.

- diérèse : prononciation séparant en deux syllabes un mot. Exemple : violon vi | o | lon.

- allitérations : reprise d'un même son (consonnes) assonance : reprise d'un même son (voyelles).


4
Réf : p.0bis, intro Seq5
) L’originalité de l'écriture poétique :

Le texte poétique se caractérise par un travail particulier sur le langage, des recherches stylistiques, l'emploi plus systématique de procéder d'écriture : ce sont ces « écarts » qui permettent d'identifier formellement ce genre littéraire qui use évidemment beaucoup de ce qu'on appelle « la fonction politique » cf. pages 102.

5) Rappelle des instructions du programme : dans quel objectif étudie-t-on la poésie en place de première ?
« L'analyse des enjeux des relations entre forme et signification permet de faire saisir aux élèves la spécificité du travail poétique sur le langage. En situant une oeuvre dans un mouvement littéraire, faire discerner les continuités et les évolutions dans les conceptions de la poésie, notamment autour de représentation de la modernité. »

S
Réf : p.1, texte 15
équence 5
 : lecture analytique de Alfred de Musset « impromptu ».

Texte :

Impromptu

(
5



10
En réponse à la question : Qu'est-ce que la Poésie ?)

Chasser tout souvenir et fixer sa pensée,


Sur un bel axe d'or la tenir balancée,
Incertaine, inquiète, immobile pourtant,
Peut-être éterniser le rêve d'un instant ;
Aimer le vrai, le beau, chercher leur harmonie ;
Écouter dans son coeur l'écho de son génie ;
Chanter, rire, pleurer, seul, sans but, au hasard ;
D'un sourire, d'un mot, d'un soupir, d'un regard
Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme
Faire une perle d'une larme :
Du poète ici-bas voilà la passion,
Voilà son bien, sa vie et son ambition.
Auteur :

Alfred de Musset (1810 - 1857). C'est un homme très brillant. Il a une liaison orageuse avec George Sand, dure rupture, qui l’a inspiré dans ses poèmes.

Il était dramaturge et poète. Il appartient au romantisme et accord d'une grande importance à la sensibilité et au sentiment.
Œuvre :

C'est un texte très court qui présente une définition d'art poétique. Écrit en 1839, il paraît en 1852 dans un recueil intitulé poésie nouvelle.


Extrait de l’impromptu, lecture analytique :

Impromptu : c'est un nom masculin qui vient du latin « in promptu » qui veut dire : en évidence, sous la main. Il peut donc s'agir d'un petit poème improvisé de quelques vers, qui conserve donc un caractère naturel sans préparation ni recherche. C'est un terme qu'on retrouve en musique en littérature. Il est employé comme adjectif dans le même sens : exemple : un repas impromptu.

Ou alors comme un terme avec le même sens :

Exemple : je suis parti impromptu.

Le texte à une forme brève (12 vers). Onze alexandrins et un octosyllabe. C'est une définition de la poésie en effet on note beaucoup d'infinitif. Ces infinitifs ont souvent des compléments, représentant les domaines où l'auteur va chercher son inspiration. Le poème comporte aussi l'idée de difficultés de travail.
Axes de lecture :
I> Impromptu : en quoi ce terme convient-il au texte ? Que peut-on remarquer de particulier cependant ?

II> les différents domaines d’inspiration.

III> les différentes démarches et leurs difficultés.

I
Réf : p.2, texte 15
>
Impromptu : en quoi ce terme convient-il au texte ? Que peut-on remarquer de particulier cependant ?

En employant ce terme, Musset veut dire qu'il écrit ce poème sans trop y réfléchir, assez vite, d'une traite, pour répondre avec son coeur, sincèrement, à la question : qu’est-ce que la poésie ?

Cependant certaines particularités poétiques laissent penser qu'il a été travaillé et qu'il n'est pas improvisé.

- ce texte est en alexandrins : il y a donc une volonté de recherche.

- il y a aussi un octosyllabe : il y a donc une volonté de détacher se vers.

- ce poème rime, il y a une alternance entre rimes masculines et féminines, ainsi qu'une alternance entre rimes calmes et rimes saccadées.

- au vers 8 il y a un rapprochement des mots « soupir » et « sourire ».

- au vers 6 il y a une allitération en [que].

- au vers 4 on peut noter un contraste entre « éterniser » une « constante ».


Les infinitifs sont énumérés conduisent le lecteur vers une professionnelle qui se fait grâce à 4 substantifs. « Passion », « bien », « vie » et « ambition ».

Tout cela ne semble pas relever d'une simple improvisation. Le poème à une forme qui laisse penser que ce n'est pas le hasard seul qui a conduit à sa composition.




II> les différents domaines d’inspiration (Cf. Les infinitifs plus les compléments).
a) le domaine intellectuel.

b) le domaine du temps.

c) le domaine des émotions, des sentiments
Les différents verbes à infinitif : ils sont au nombre de 12 et indiquent les différentes actions auxquelles pense le poète quand il écrit. Musset définit donc l'art poétique. Les verbes à l'infinitif indiquent les domaines où Musset trouve son inspiration.

a) La pensée est citée dans le vers 1 : « fixer la pensée ».

Le poète lui consacre 3 vers, ce qui la met en valeur. Ceci est accentuée par la métaphore de l'équilibre au vers 2 : « sur un bel axe d'or la tenir balancée ». C'est image très intéressante ; c'est à la fois celle du fils de l'équilibriste, de la ligne où l'on écrit la poésie, on note aussi le complément « d'or » qui ajoute unité de richesse, de précieux, de beau.



b) Pour Musset, la poésie est aussi reliée à la notion de temps. On note au vers 1 le terme de souvenir. La mémoire joue un rôle dans la poésie.

La même idée apparaît au vers 4 par l'antithèse « éterniser » et « instant ».

On remarque donc que la poésie est pour Musset une façon de vaincre le temps.

c) Dans le poème, la relation entre émotions et sentiments est très étroite. Le texte met en relief le champ lexical de l'affectif et celui des sentiments.

La poésie nous amène à ses propres introspections, qui favorise l'expression poétique, vers 6 et 7.

Enfin la poésie est indissociable de la vérité et de la beauté, c'est une recherche des différentes actions avec pour objets les différents domaines ; cela nous montre que les sources de la poésie sont diverses. La poésie vient de la vie affective et des émotions.

La recherche du vrai  intellectuel.

Beau  affectif, sentiments.

I
Réf : p.3, texte 15
II>
les différentes démarches et leurs difficultés.

1) S'il y a différents domaines inspiration, il y a aussi, selon Musset, différentes démarches qui ont en commun d'une part de « chercher », de « rassembler », d'autre part de « transformer » :

- l'idée de « chercher » est présente dans les infinitifs des vers 1, 4 et 6 :



« chasser », « éterniser », « aimer ».

- l'idée de transformation vient du sens de « éterniser » et des deux emplois du verbe « faire » v.9- 10, qui évoque une sorte d'opération magique, une transmutation. Et c'est cela pour Musset qui est au coeur de la poésie.

Il y a ainsi le passage de l'expression matérielle d'une émotion exprimée à travers l'énumération du vers 8 (« d'un sourire, d'un mot, d'un soupir, d'un regard ») à une production, un travail caractérisé par les substantives « crainte » et « charme ».

Le vertige exprime la même chose, de façon encore plus éclatante par sa brièveté et son originalité métrique (c'est le seule octosyllabes du poème) : ils rapprochent de mots qui expriment là un point de départ (larmes), l'autre un point d'aboutissement (Perle).

Ce mot, COD de l’infinitif « faire », insistant particulièrement sur la notion de bijoux, de précieux, de beau et réussi.
Bilan : la démarche essentielle est celle de la métamorphose de l'affectif, de la pensée en production précieuse, lumineuse, raffinée fragile.

2) le poème laisse entendre que ces démarches ne sont pas faciles :

- on remarque la présence de certains modèles acteurs comme les adverbes des vers 3 et 4 :

« peut-être », « pourtant » : le second laisse planer un doute sur la transformation de l'instant en éternité, le premier souligne une contradiction.

- les trois adjectifs du vers 3 composés de la même façon mettent en relief cette opposition :

la création poétique comporte des éléments contradictoires et cela les sources de difficultés

« incertaines », « inquiète », « immobile ».

- même antithèse entre les verbes « pleurer » et « rire » au vers 7, les noms « sourire » et « soupir » au vers 8, les noms « crainte » et « charme » au vers 9.


Bilan : la poésie qui se nourrit, selon Musset, des émotions, des sentiments, de ce qui fait la vie des êtres humains, corps et esprit, affectivité y penser, n'échappa aux contradictions de cet univers.

Ce n'est pas une activité simple, mais complète, multiple, peu sure.


Conclusion : « l'aspect définition/art poétique » sous forme d'impromptus est intéressant. L'emploi récurrent de l'infinitif amène un ensemble d'actions qui conduisent à considérer que la réponse est, n'ont pas la définition de la poésie, mais l'énumération de ce en quoi elle consiste, de ce qu'elle fait, ou de ce que souhaite faire le poète lorsqu'il compose de la poésie.

- Ce n'est pas une recette pour faire de la poésie : les verbes ne disent pas comment il faut faire, mais il cherche à définir ce qu'est l’action de création poétique.



- Le texte est aussi à mettre en relation avec les autres textes groupements, ce qui conduit à des confrontations fructueuses entre différentes conceptions de l'art poétique.

- Pour ce qui était Musset, ces idées se rattachent à la période du romantisme qui se caractérise, entre autres, par l'importance accordée aux émotions dans la littérature. (cf. poèmes des nuits)


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azrefs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə