1 adžubej (adjoubeï)2 Aleksej Ivanovič (1924-1993)




Yüklə 0.66 Mb.
səhifə9/9
tarix25.04.2016
ölçüsü0.66 Mb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9
Aleksej Nikolaevič Leont’ev. Deâtel’nost’, soznanie, ličnost’, Moscou, Smysl, 2005.

134 M.V. BOGUSLAVSKIJ, XX vek Rossijskogo obrazovaniâ, Moscou, Per Sè, 2002, p. 155.

135 Voir le chapitre 6.

136 Voir John DUNSTAN, Paths to Excellence and the Soviet School, Windsor, Humanities Press, 1978, p. 199.

137 Voir Yoram GORLIZKI, Oleg KHLEVNIUK, Cold Peace. Stalin and the Soviet ruling circle. 1945-1953, Oxford, Oxford University Press, 2004, p. 38-41. Voir aussi Valerij SOJFER, Vlast’ i nauka. Istoriâ razgroma genetiki v SSSR, Moscou, 1993 (première édition américaine : 1989), notamment le chapitre VIII, et N.L. KREMENCOV, « Ravnenie na VASHNIL », dans Repressirovannaâ nauka. Vypusk 2, Saint-Pétersbourg, Nauka, 1994, p. 83-96. Voir aussi la chronologie, les documents et de nombreux articles accessibles sur le site consacré à l’histoire sociale des sciences de Konstantin TOMILIN : http://www.ihst.ru/projects/sohist/ .

138 William TAUBMAN, Khrushchev : The Man and His Era, New York, W.W. Norton & Company, 2003, p. 260.

139 Cité par A.N. EREMEEVA, Rossijskie učenye v usloviâh social’no-političeskih transformacij XX veka. Kurs lekcij, Saint-Pétersbourg, Nestor, 2006, p. 140.

140 I.A. KAIROV, article « Makarenko », Great Soviet Encyclopaedia, Moscou, 1974, p. 337. Louise GOTOVITCH, Makarenko, Paris, PUF, 1996 propose une sélection de textes théoriques. Pour un résumé du projet pédagogique, voir l’article « Anton Semyonovitch Makarenko » du site de l’Université de Genève [En ligne] http://www.unifr.ch/ipg/UT_PERRAULT/WTPROJ99/product/precurs/indexmak.htm .

141 Götz HILLIG, Marianne KRÜGER-POTRATZ, « ‘Vtoroe rozhdenie’ A. S. Makarenko », Cahiers du monde russe, 29/2, 1988.

142 C’est Ivan Kairov qui a demandé et obtenu l’accord du département de la science, des écoles et de la culture du CC du PCUS pour la RSFSR pour la réédition des œuvres en sept tomes. Voir RGANI, 5/37/1, p. 35-37 (où se trouvent aussi les chiffres des tirages).

143 Voir le graphique 2.

144 Youri VAVOKHINE, « La sous-culture carcérale (post)soviétique face à l'utilisation par l'administration pénitentiaire des doctrines d'autogestion », Champ pénal, mars 2004. [En ligne] http://champpenal.revues.org/document7.html .

145 Sur le rôle de Golubcova au MEI, voir NUZOV Vladimir (interview), « Akademik A.E. Šejndlin : ‘Nado celenapravlenno privlekat’ molodyh v nauku’ », Vestnik n°23 (204), 8 novembre 1998 [En ligne]. http://www.vestnik.com/issues/98/1110/win/nuzov.htm ; et B.E. ČERTOK, Rakety i lûdi. Kniga 1. Moscou, Mašinostroenie, 1999 [En ligne]. http://www.astronaut.ru/bookcase/books/chert1/text/21.htm?reload_coolmenus .

146 Voir Aleksandr ABRAMOV, « K programme obnovleniâ soderžaniâ obŝego srednego obrazovaniâ », Pervoe Sentâbrâ, n°51, 2000, et la notice biographique de Kolmogorov.

147 Voir supra, chapitre 1, III).

148 Voir le chapitre 7.

149 RGANI, 5/35/90, p. 66-69. Voir supra, le chapitre 2.

150 Ibid., p. 70-73.

151 Voir A.A. FURSENKO (éd.), Prezidium CK KPSS 1954-1964. Černovye protokol’nye zapisi zasedanij. Stenogrammy. Postanovleniâ / T.1. Černovye protokol’nye zapisi zasedanij, Moscou, Rosspèn, 2003, p. 809-810.

152 Izvestia, 14 septembre 1962.

153 Bol’šaâ sovetskaâ ènciklopediâ, tome 51, Moscou, « Bol’šaâ sovetskaâ ènciklopediâ », 1958.

154 Voir Alain BLUM, Martine MESPOULET, L’anarchie bureaucratique, op. cit., p. 98-99 ; 110.

155 Ibid., p. 135 ; 175 ; 245. Sur les « marxistes agraires » voir aussi Alessandro STANZIANI, L’économie en révolution. Le cas russe, 1870-1930, Paris, Albin Michel, 1998.

156 Voir Rudol’f PIHOÂ, Moskva. Kreml’. Vlast’. Sorok let posle vojny, 1945-1985, Moscou, Rus’-Olimp : Astrel : AST, 2007, p. 492-493.

157 Il est aussi, de 1947 à 1950, député et vice-président du Soviet suprême d’URSS.

158 Archives de l’Académie des sciences de Russie (RAN), 1647/1/17, p. 12-13.

159 Sur ces épisodes, voir notamment G.A. CYPKIN (éd.), Aleksandr Nikolaevič Nesmeânov – organizator nauki, Moscou, Nauka, 1996, p. 9-10. L’auteur prend le parti de Nesmeânov, mais les arguments de ses détracteurs paraissent solides. Les trois physiciens en question s’étaient aussi manifestés en janvier 1957, pour prendre la défense d’un étudiant de MGU : voir le chapitre 4.

160 Ibid., p. 8.

161 Voir SOLOV’EV Ûrij I. (éd.), Akademik Nikolaj Nikolaevič Semënov – vice-prezident AN SSSR, Moscou, Vladmo Graf-Press, 2002, p. 8-9, et la notice de Semënov, infra.

162 Cité par G.A. CYPKIN (éd.), Aleksandr Nikolaevič Nesmeânov…, op. cit., p. 10.

163 Fonds 1647, op. 1, d. 167, p. 11.

164 Quelques exemples similaires, notamment dans le texte d’Aleksandr Aleksandrov, sont analysés au chapitre 4. La nécessité de disposer de lieux de débat scientifique est aussi mise en avant, en 1958, par le physicien Piotr Kapica.

165 « La protection de la nature est une affaire d’État », Pravda, 13 juillet 1957 ; « Préservons les richesses naturelles de la patrie », Izvestia, 25 janvier 1959.

166 Sur la VOOP, voir Douglas R. WEINER, A little corner of freedom. Russian nature protection from Stalin to Gorbachev, Berkeley, University of California Press, 1999.

167 Voir la notice biographique d’Andrej Kolmogorov.

168 Cité par V. DIMOV, Universitet Lomonosovyh. Krug osnovatelej, klâtvy Vorob’evyh gor, Èpoha I.G. Petrovskogo, Moscou, Izdatel’stvo Moskovoskogo universiteta, 2003, p. 202.

169 GARF, R-9396/1/818, p. 162-167.

170 V. DIMOV, Universitet Lomonosovyh…, op. cit., p. 214. D’après l’auteur, cette humiliation aurait été programmée par les organisateurs de la réunion.

171 Bol’šaâ sovetskaâ ènciklopediâ, tome 51, Moscou, « Bol’šaâ sovetskaâ ènciklopediâ », 1958.

172 Nikolaj MITROHIN, Russkaâ Partiâ : dviženie russkih nacionalistov v SSSR. 1953-1985, Moscou, Novoe Literaturnoe Obozrenie, 2003, p. 96.

173 Voir Û.G. Burtin, K. Lûbarskij (éd.), « Studenčeskoe broženie v SSSR (konec 1956 g.) », Voprosy istorii, n°1, 1997, p. 3-23 ; p. 4.

174 Voir Alexis BERELOWITCH, Préface de Youri LEVADA, Entre le passé et l’avenir. L’homme soviétique ordinaire. Enquête, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1993, p. 15.

175 A.D. SAHAROV, Vospominaniâ, Znamâ, n°10, 1990, p. 11. Le texte des Mémoires de Sakharov est aussi disponible intégralement sur Internet sur le site : Open Russian Electronic Library [en ligne] : http://orel.rsl.ru/nettext/russian/saharov/sach_fr/fr_sach1.htm (Page consultée le 20 janvier 2007).

176 Ibid., p. 13.

177 Ibid., p. 15.

178 Ibid., p. 24.

179 Ibid., p. 27.

180 Cité par A.N. EREMEEVA, Rossijskie učenye v usloviâh social’no-političeskih transformacij XX veka. Kurs lekcij, Saint-Pétersbourg, Nestor, 2006, p. 140. Pourtant, Lyssenko retrouvera en 1961 la tête de la VASHNIL.

181 A.D. SAHAROV, Vospominaniâ, Znamâ, n°11, 1990, p. 147. Son collègue et mentor Igor Tamm lui aurait objecté : « Oui, Khrouchtchev me plaît aussi ; il n’est pas Staline. Mais j’aurais aimé qu’il en diffère encore plus. »

182 En 1958, Sakharov se démenait auprès d’Igor’ Kurčatov, père du projet atomique soviétique, pour lui demander d’obtenir de Khrouchtchev un arrêt unilatéral des essais nucléaires. Kurčatov transmit la demande en septembre, et subit la colère du Premier secrétaire, qui perdura jusqu’à sa mort en 1960. Pour plus de détails sur cet engagement, voir Gennady GORELIK, « Andrei Sakharov. Soviet Physics, Nuclear Weapons, and Human Rights », American Institute of Physics, 1998-2007 [En ligne]. http://www.aip.org/history/sakharov/index.htm (Page consultée le 10 septembre 2007).

183 « Des écoles pour les sciences et les mathématiques sont nécessaires », Pravda, 19 novembre 1958.

184 Voir DEMIDOVA Elena Igorevna, Stanovlenie i razvitie sovetskoj vysšej školy v 1920-1930 gg., Résumé de thèse pour le grade de doktor en histoire, Saratov, 2007, p. 30-31.

185 Voir Û.I. SOLOV’EV (éd.), Akademik Nikolaj Nikolaevič Semënov – vice-prezident AN SSSR, Moscou, Vladmo Graf-Press, 2002, p. 4-5.

186 Ibid., p. 6. Ûrij Solov’ev cite l’article de Û.I. KRIVONOSOV, « Počemu v CK KPSS ne lûbili sovetskih laureatov Nobelevskoj premii (N.N. Semënov, I.E. Tamm, P.L. Kapica, L.D. Landau v ‘ob’âtiâh’ vlasti) », Voprosy istorii estetsvoznaniâ i tehniki, n°3, 1999. Pourtant, à la différence des trois autres, et du président de l’AN SSSR Aleksandr Nesmeânov, Semënov fut élu membre candidat du CC du PCUS lors du XXIIe Congrès – ainsi que Mihail Lavrent’ev, qui fut réélu aux deux congrès suivants.

187 Nikolaj MITROHIN, Russkaâ Partiâ : dviženie russkih nacionalistov v SSSR. 1953-1985, Moscou, Novoe Literaturnoe Obozrenie, 2003.

188 Interview publiée dans le journal d’extrême-droite russe Zavtra, 24 juin 1997.

189 « Professor Šimbirëv neprav. Ob ispol’zovanii pedagogičeskogo opyta A.S. Makarenko v škol’noj rabote » (« Le professeur Šimbirëv a tort. Sur l’utilisation de l’expérience pédagogique d’A.S. Makarenko dans le travail scolaire »), Literaturnaâ Gazeta, 19 avril 1951.

190 GARF, A-10049/1/1689, p. 3. V. Korotov est par ailleurs l’auteur de deux articles sur Makarenko parus dans Učitel’skaâ Gazeta (2 septembre 1953) et dans Fizkul’tura i sport (n°4, 1954).

191 Učitel’skaâ gazeta, 24 décembre 1964. Voir aussi le chapitre 7, I, D.

192 Voir le texte 29, en annexe.

193 M.N. SKATKIN, O didaktičeskih osnovah svâzi obučeniâ s trudom učaŝihsâ, Moscou, Učpedgiz, 1960.

194 M.V. BOGUSLAVSKIJ, XX vek Rossijskogo obrazovaniâ, Moscou, Per Sè, 2002, p. 171.

195 Voir le chapitre 8.

196 D’après John DUNSTAN, Paths to Excellence and the Soviet School, Windsor, Humanities Press, 1978, p. 218.

197 Voir notamment le décret du Conseil des ministres d’URSS du 4 juin 1958, signé par Frol Kozlov, qui accorde les moyens demandés et demande aux administrations concernées d’accélérer la construction : GARF, R-5446/92/124, p. 125.

198 En témoigne l’article qu’il a co-signé, avec ses collègues Kitov et Lâpunov, intitulé « Les traits fondamentaux de la cybernétique », dans la revue Voprosy Filosofii, n°4, 1955.

199 John DUNSTAN, Paths to Excellence and the Soviet School, Windsor, Humanities Press, 1978, p. 136. Voir aussi la notice de Lavrent’ev, et le chapitre 7.

200 Voir Alain BLUM, Martine MESPOULET, L’anarchie bureaucratique. L’anarchie bureaucratique. Statistique et pouvoir sous Staline, Paris, La Découverte, 2003, p. 156.

201 Ibid., p. 157.

202 C’est le congrès de la VASHNIL en 1948 qui marque la victoire définitive, et violente, des thèses de T.D. Lyssenko en biologie. Voir la notice biographique de ce dernier, ainsi que : Valerij SOJFER, Vlast’ i nauka. Istoriâ razgroma genetiki v SSSR, Moscou, Lazur’, 1993, en Particulier le chapitre VIII et N.L. KREMENCOV, « Ravnenie na VASHNIL », in : Repressirovannaâ nauka. Vypusk 2, Saint-Pétersbourg, Nauka, 1994, p. 83-96.

203 N.L. KREMENCOV, « Sovetskaâ nauka i holodnaâ vojna », in : KOLČINSKIJ È.I., (dir.) Nauka i krizisy. Istoriko-sravnitel’nye očerki, Saint-Pétersbourg, Dmitrij Bulanin, 2003, 1040 p., p. 852.

204 Après le 15 mars 1953 il est directeur de l’Enseignement supérieur au ministère de la Culture, du fait de la fusion des deux institutions.

205 Pour une étude plus complète sur la vie et l’œuvre de ce pédagogue, voir Boris S. TARTAKOVSKIJ, Teacher, Moscou, Novosti, 1974 et Alan COCKERILL, Each one must shine : The educational legacy of V. A. Sukhomlinsky, New York, Peter Lang, 1999.

206 M.V. BOGUSLAVSKIJ, XX vek Rossijskogo obrazovaniâ, Moscou, Per Sè, 2002, p. 146-147, et

207 Voir supra, chapitre 2, et la traduction de ce texte en annexe.

208 Voir A.V. Pyžikov, « Reformirovanie sistemy obrazovaniâ v SSSR v period ‘ottepeli’ (1953-1964) », Voprosy istorii 2004, n°9, p. 95-104 ; p. 99. Une traduction en anglais de cette lettre se trouve dans Alan COCKERILL, Each One Must Shine…, op. cit., p. 158-159.

209 V.A. SUHOMLINSKIJ, Vospitanie kommunističeskogo otnošeniâ k trudu, Moscou, APN RSFSR, 1959.

210 GARF, R-10049/1/2294, p. 12 ; 77-79. Voir aussi supra, chapitre 4, I, B).

211 L’union de l’instruction et du travail dans la production des élèves, Moscou, 1958, et L’instruction polytechnique à l’étape actuelle de l’école soviétique, Moscou, 1958.

212 Voir le chapitre 7.

213 Voir William TAUBMAN, Khrushchev : The Man and His Era, New York, W.W. Norton & Company, 2003,

214 Sur ce « groupe de Šelepin », voir Nikolaj MITROHIN, Russkaâ Partiâ : dviženie russkih nacionalistov v SSSR. 1953-1985, Moscou, Novoe Literaturnoe Obozrenie, 2003, p. 98-118.

215 Rudol’f PIHOÂ, Moskva. Kreml’. Vlast’. Sorok let posle vojny, 1945-1985, Moscou, Rus’-Olimp : Astrel : AST, 2007, p. 481.

216 Voir Vtoroj vsesoûznyj s’ezd sovetskih pisatelej 15-26 dekabrâ 1954 goda. Stenografičeskij otčet, Moscou, 1956.

217 William TAUBMAN, Khrushchev : The Man and His Era, New York, W.W. Norton & Company, 2003, p. 281.

218 Voir le décret de nomination émanant du CC du VKP(b), signé par le secrétaire A. Andreev en personne : GASPIKO (Archives d’État d’histoire sociale et politique de l’oblast’ de Kivor), 1255/2/387, p. 108. Document disponible [En ligne]. http://www.1archive-online.com/archive/rushkovsky/ (Page consultée le 1er mai 2006).

219 P.N. Šimbirev, Pedagogika, 1940, p. 155-157. La citation est tirée de Thomas EWING, The Teachers of Stalinism. Policy, Practice, and Power in Soviet Schools of the 1930s, New York, Peter Lang, 2002, p. 156.

220 Voir son article « Cennoe i ošibočnoe u Makarenko », Učitel’skaâ gazeta, 2 juillet 1940. Cité par Larry HOLMES, « School and schooling under Stalin », dans Ben EKLOF, Larry E. HOLMES, Vera KAPLAN, Educational Reform in Post-Soviet Russia. Legacies and prospects, Londres et New York, 2005, p. 56-101, p. 77.

221 P.N. Šimbirev, « O ser’eznyh ošibkah v traktovke istorii sovetskoj školy », Sovetskaâ pedagogika, n°3, 1949. Nikolaj Konstantinov et Evgenij Medynskij (1885-1957) sont des figures importantes de la science pédagogique, et collaborent dans les années 1950 à l’édition des œuvres complètes de Nadežda Krupskaâ et d’Anton Makarenko. Konstantinov est le co-auteur, avec Boris Esipov, de l’article « Sciences pédagogiques » de l’avant-dernier tome de la Grande encyclopédie soviétique, consacré à l’URSS, paru en 1957.

222 Pravda, 27 novembre 1958.

223 « Comment former les enseignants ? », Izvestia, 19 décembre 1958. Voir supra, chapitre 4, sur une autre initiative d’I. Andronov et V. Nozdrev.

224 Voir Alain BLUM, , Martine MESPOULET, L’anarchie bureaucratique, op. cit., p. 112.

225 « Proizvoditel’nost’ i obrazovanie v SSSR », Ekonomičeskaâ gazeta, 2 avril 1964. Voir aussi « Kommunizm i proizvodstvennaâ èstetika », Voprosy èkonomiki, n°2, 1963. Strumilin avait établi, dans les années 1930, un mode de calcul de l’optimum économique de la formation des travailleurs, qui faisait autorité. Il avait participé à l’élaboration du plan d’industrialisation du pays.

226 Source : site du Musée de l’histoire du mouvement de jeunesse de Smolensk, http://www.molmuseum.ru/expoz%20komsomol%20znaki%20za%20akt%20rab%20v%20koms.html (Page consultée le 28 juin 2013).

227 Sur cette discussion du 29 mai 1957 au CC du PCUS, voir Natalâ TOMILINA, Andrej ARTIZOV (éd.), Nikita Sergeevič Hruŝev…, op. cit., p. 344-364, en particulie p. 358-362.

228 D’après K.A. ZALESSKIJ, Kto est' kto v istorii SSSR. 1924-1953 gg., Moscou, Veče, 2009.

229 Voir le chapitre 6, et des extraits de ce texte en annexe.

230 Voir le chapitre 6.

231 Voir les chapitres 2 et 4.

232 Bol’šaâ sovetskaâ ènciklopediâ, tome 51, Moscou, « Bol’šaâ sovetskaâ ènciklopediâ », 1958.
1   2   3   4   5   6   7   8   9


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azrefs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə